Cachez cette shari’a que je ne saurais voir! – Dr Eyad Qunaibi

Traduction du Dr Eyad Qunaibi (qu’Allah le libère & le préserve, lui & sa famille)

A en juger par ce que l’on peut entendre sur la shari’a & les craintes de beaucoup à son sujet, on a parfois l’impression que le matin même où la shari’a sera « imposée », les gens seront alignés afin d’avoir les yeux crevés avec des tiges de fer brûlantes, leurs mains coupées & leurs dos flagellés… Ou encore que les hommes du « sultan » rôderont devant chaque fenêtre, à l’affût de la moindre personne manquant une prière pour défoncer sa porte & le traîner dans les rues en lui extorquant une repentance publique !

Comme si l’on allait forcer les gens à des confessions publiques d’amour & de loyauté envers l’Etat islamique devant des tribunaux d’inquisition ! A croire que le jour où la shari’a sera appliquée, les hommes se jetteront de leurs toits & que femmes & enfants se masseront sur les routes pour fuir ce cataclysme…

Je ne peux dire si les gens qui nourrissent ces craintes sont au courant de quelque chose dans la shari’a dont nous n’avons pas connaissance ou s’ils pensent que nous parlons de la shari’a de Gengis Khan. Si c’est le cas, alors nous leur demandons pardon. Ceci doit être clarifié : notre compréhension de la shari’a est celle du Très-Miséricordieux, du Tout-Miséricordieux, du Clément, Celui qui dit : « Ne connaît-Il pas ce qu’Il a créé alors que c’est Lui le Compatissant & le Parfaitement Connaisseur ? » (67/14)

La shari’a dont nous parlons est celle qui a été révélée par le Tout-Puissant qui nous ordonne « l’équité, la bienfaisance & l’assistance aux proches » & nous interdit « la turpitude, l’acte répréhensible & l’oppression » (16/90), celle qui a été révélée par Allah, le Tout-Puissant, pour faciliter à ses serviteurs, car il est conscient de leur faiblesse, comme Il le dit ainsi : « Allah veut vous alléger les obligations, car l’homme a été créé faible. » (4/28)

Nous parlons de la shari’a qui commande au père de faire preuve de miséricorde à l’égard de ses enfants, aux enfants de bien traiter leurs parents & de servir leurs mères, au dirigeant d’être doux avec ses sujets & de s’imposer la justice à lui-même avant de la leur appliquer.

Nous parlons de la shari’a dont les musulmans participent à l’application & à laquelle ils invitent les gens, car il s’agit de leur cause, de leur âme & de leur façon de se rapprocher d’Allah. C’est la shari’a par laquelle la Umma devient un seul corps, libéré des chaînes du système global qui asservit, dégrade, aliène.

C’est la shari’a de l’Etat qui honore l’individu musulman à un degré inégalé par tout individu dans tout autre état; un Etat islamique peut mobiliser l’ensemble de ses armées pour venir à l’aide d’une seule personne, rétablir ses droits, le libérer de la captivité & venger son sang, à l’image du Prophète PBSL envoyant l’armée à Mu’tah (pour le meurtre d’un émissaire), exilant les Banu Qaynuqa (pour l’humiliation d’une musulmane & le meurtre d’un musulman venu à son secours), recevant le serment d’allégeance de Hudaybiyya (pour la prise en otage de ‘Uthman) ou préparant l’expédition d’Usama… A chaque fois pour de simples individus !

Nous parlons de la shari’a qui dissuade les corrompus de piller les richesses des musulmans & de les entasser en Suisse pendant que leurs voisins se nourrissent d’ordures ! De cette shari’a qui garantit à la femme comme à l’homme, au jeune comme au vieux, au musulman comme au chrétien de quoi se nourrir, se désaltérer & se soigner, la sécurité, la dignité, l’éducation, sur un pied d’égalité avec les gouverneurs eux-mêmes.

C’est cette shari’a qui traite les adolescents avec miséricorde & qui honore les femmes, en interdisant l’exposition de leur corps telle une marchandise à bas prix dans les vitrines des magasins ou les magazines, en promouvant entre hommes & femmes une relation fraternelle basée sur la foi & la coopération dans la justice & la piété, en leur donnant comme but commun le renouveau de la gloire de la Umma en lieu & place de la frénésie effrénée d’une société dégénérée. Cette shari’a, également, qui empêche le moindre auteur inconnu de tenter de se faire connaître en ridiculisant le Livre d’Allah ou en insultant Son Prophète PBSL.

Notre shari’a protège la communauté des ivrognes & de leurs crimes, vols, agressions ou viols. Elle préserve les esprits & promeut les talents afin de construire la Terre, d’exceller dans tous les domaines de la connaissance & de bénéficier à l’humanité toute entière.

C’est cela, la shari’a ! Une ambiance pure où les gens vivent, élèvent leurs enfants & contribuent à la protéger… C’est cela, la shari’a : la chasteté, l’honneur, la bonté, la douceur, la gentillesse, la pureté & la générosité.

Si la communauté prophétique, celle qui a atteint le sommet de la mise en application de la shari’a, put s’accommoder d’Abdullah ibn Ubayy ibn Salul, le leader de l’hypocrisie qui blessa le Prophète PBSL & complota contre les musulmans, car il ne déclara jamais publiquement sa mécréance mais feignait son respect des principes de la shari’a à chaque occasion, comment notre shari’a pourrait-elle ne pas accueillir les pêcheurs musulmans dont la poussière qui rentre dans leur nez est meilleure qu’ibn Ubayy, peu importe le nombre de leurs pêchés ?

Quand un impertinent, avide d’une part du butin plus importante que celle qui lui avait été accordée, dit au Prophète PBSL : « Sois juste, ô Muhammad, car tu n’as pas été juste. », le Prophète PBSL dit, avec patience : « Qu’Allah fasse miséricorde à Moussa, car il a été blessé de façon bien plus dure que cela mais a enduré. »… Dans la shari’a dont nous parlons, l’ignorant peut insulter le souverain musulman publiquement avec pour seule réponse le pardon & l’indulgence, car le souverain juste ne se venge pas pour un affront personnel : il réagit uniquement quand les limites fixées par Allah sont transgressées & Sa Loi violée.

Ceci est la shari’a dont nous parlons… Après cela, si quelqu’un étouffe dans cette atmosphère de pureté, si son nez est bloqué & ses yeux aveuglés par la lumière de la shari’a, s’il est indigné par cette purification, comme l’étaient les gens de Loth, car il ne peut survivre sans pratiquer l’adultère devant quatre témoins, sans boire d’une manière rendue évidente par son haleine & son comportement en public ou encore sans voler, bien que la shari’a ait apaisé sa faim… Alors celui-là a raison de craindre la shari’a ! Et s’il veut se jeter de son toit, qu’il le fasse donc ! Mais qu’il le fasse dans le calme, sans hurler, crier ou pousser les gens à rejeter la shari’a, car il ne représente même pas les musulmans pêcheurs qui, au fond d’eux-mêmes, ressentent de l’amour pour la shari’a & contribueront à l’appliquer : il ne représente que lui-même !

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. saber dit :

    la ilaha ila allah

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s